Qu’est-ce qu’un·e mangaka ?

Une mangaka au travail, en train de dessiner un manga

Le manga est un genre de bande dessinée qui tire son origine du Japon. Très prisé, il a donné naissance à de nombreux auteurs appelés mangakas. Cependant, beaucoup de passionnés de mangas ignorent tout sur les auteurs de ces œuvres. Découvrez ici ce qu’est un·ee mangaka.

Qu’appelle-t-on mangaka ?

Le terme « mangaka » désigne en langue japonaise un·e auteur ou dessinateur de Manga. Le mangaka est donc chargé d’écrire et de produire un scénario pour une bande dessinée. Pour atteindre son but, il imagine un contexte, un univers et les différents personnages de sa bande dessinée. Pour rendre son manga plus intéressant, le mangaka peut imaginer des séquences très captivantes qui attiseront la curiosité des lecteurs.

Un dessin réalisé par un mangaka

Quelles sont les missions d’un mangaka ?

Le métier de mangaka n’est pas aussi simple que l’on pourrait le penser. Une bande dessinée de manga tient généralement sur plusieurs tomes. En plus de créer l’histoire et de l’illustrer, le mangaka doit faire la promotion de son œuvre. À l’instar d’un écrivain, il doit trouver un magazine ou une maison d’édition qui publiera la bande dessinée.

Cependant, il pourrait se passer des maisons d’éditions et magazines en optant pour une auto-publication via internet. Avec l’appui technique de l’éditeur, le mangaka va ensuite préparer l’aspect commercial et communicationnel de son travail. À ce titre, il pourrait assister à des évènements de livres ou faire de la communication auprès des médias ou sur les réseaux sociaux. Il peut même être amené à faire des séances de dédicaces dans des librairies où est mise en vente sa bande dessinée.

LIRE AUSSI  The Ride-on King annoncé par Kurokawa

Quelles sont les qualités pour être mangaka ?

Il n’est pas donné à tout le monde de devenir mangaka. En effet, pour exercer ce métier, il faut avoir différentes qualités qui rendront les bandes dessinées très intéressantes. Avant toute chose, il faut être un passionné du manga avant de devenir mangaka. En effet, il faut connaître profondément le monde des mangas avant de vouloir exercer le métier de mangaka. La créativité et l’originalité sont également des qualités à posséder avant d’être un bon mangaka. C’est grâce à la créativité que les mangakas parviennent une bonne histoire remplie de personnages. Un mangaka doit avoir également des capacités rédactionnelles qui lui permettront de rédiger les dialogues des différents personnages de sa bande dessinée.

Vous rêvez de devenir mangaka ? Regardez donc cette vidéo qui vous fait suivre une journée dans la vie d’un mangaka au Japon :

Les mangakas célèbres

Les mangakas sont de plus en plus nombreux dans le monde. Toutefois, certains d’entre eux se démarquent clairement grâce à des mangas devenus célèbres. Akira Toriyama est un mangaka japonais qui a commencé sa carrière dans les années 1980 avec Dr Slump. Son manga le plus célèbre, un shōnen, est Dragon Ball. En 2007, les Japonais ont classé cette œuvre troisième meilleur manga de tous les temps.

LIRE AUSSI  Samurai Champloo : un surprenant anime sur fond de Hip-hop

Impossible également de ne pas citer dans les mangakas les plus connus, Fujiko F. Fujio, l’auteur notamment du manga Kodomo Doraemon qui est devenu en 2008 l’ambassadeur des mangas désigné par le ministre des affaires japonais.

Parmi les mangakas les plus célèbres, Eiichirō Oda occupe une place de choix grâce à son œuvre majeure : One Piece. Au Japon, cette œuvre est devenue le manga le plus vendu au début du XXIe siècle. Dans un monde dominé largement par les hommes, quelques femmes ont réussi à s’imposer dans le monde des mangakas. C’est d’ailleurs le cas de Hiromu Arakawa qui est l’auteur de Fullmetal Alchemist ou la mangaka Ai Yazawa jouit d’une célébrité dans le monde entier grâce au succès de plusieurs de ses œuvres très personnelles comme Nana ou Paradise Kiss dans l’univers des mangas féminins (shōjo).

Pour finir, n’oublions pas un des mangakas les plus respectés et adulés, l’incontournable Osamu Tezuka, mort en 1989, qui a bien aidé à populariser les mangas après la deuxième guerre mondiale avec des mangas cultes comme Astro Boy (Astro le petit robot en France),  Le roi Léo ou Black Jack. Avec plus de 170 000 pages dessinées, 700 œuvres produites et 70 animes, Osamu Tezuka était sacré Dieu du manga au Japon.

LIRE AUSSI  Qu’est-ce qu’un Shōnen ?

Pour finir, en bonus, une vidéo qui vous présente 10 mangakas de haut niveau :